Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HOM-IN-IDEES

HOM-IN-IDEES

Des idées et des faits, sous l'oeil et la pince du "Hom.art Bleu Opale"


JEAN-PIERRE DELEPINE...SA VISION DU MONDE DU TRAVAIL...AVEC "ARTICLE 23"

Publié par HOM.ART BLEU OPALE sur 11 Avril 2013, 20:49pm

Catégories : #HOM-Ô-SAPIENS

*REPORTS-08-et-09.04.13-010.jpg

Après son passage à Berck sur Mer, voici l'avis de Jean-Pierre Delépine , le réalisateur du film "Article 23", sur le monde du travail ...

"Il est incontestable que bons nombres d'entreprises sont punissables face à la violation de l'article 23 des droits de l'homme qui prévoit que l'on a le droit de travailler dans des conditions équitables  permettant d'avoir une existence décente, mais que la loi regissant le code du travail est bien souvent non appliqués.
Les sanctions sont ridicules par rapport aux faits, et là,  nous parlons de mort d'hommes suicidés par la travail.
Il est sûr que si les sanctions prévoyaient de fortes amendes et de peines de prison, les entreprises s'en préoccuperaient bien plus et surtout auraient des résultats bien plus probants  en matière de lutte contre le harcèlement et la souffrance au travail.
Quant aux entreprises punies par la TASS de faute inexcusables, mise en danger d'autrui et non assistance à personne en danger, on se demande bien pourquoi les peines de prisons ainsi que de fortes amendes (pourquoi pas 1 million d'euros par salarié harcelé et 10 millions par suicide) ne sont jamais d'usage.

Par ailleurs tout dirigeant d'entreprise ainsi que sa cohorte de directeur, coupables  et condamnés par le TASS devraient au minimum être exclus de toute responsabilité managériale pendant une période suffisamment longue (disons au moins 5 ans) pour lui permettre, d'une part de bien comprendre ce qu'il a fait et d'autre part de dissuader d'autres d'en faire autant.

Ainsi,  quand sera prévue la responsabilité pénale pour toute personne ayant en charge le management humain, sans que les familles des victimes ne soient obligées de porter plainte pour qu'elles obtiennent des suites pénales  ?

Actuellement, la seule responsabilité pénale n'est reconnue que pour les cadres de direction, membres du comité de direction, soit, en clair, les très hauts cadres supérieurs, ce qui exclut les managers de terrain qui eux, sont les bras armés et véhiculent impunément la violence au quotidien. Ceux-ci ne sont d’ailleurs  jamais inquiétés, se cachant derrière le sacre au saint "c’étaient les ordres de la direction".

Quant au MEDEF qui devrait montrer l'exemple, il se montre toujours bien bienveillant avec les entreprises qui ont de telles pratiques et leur demande d’exclure immédiatement tout dirigeant, ainsi que toutes ces entreprises de leur organisation, assorti d’une mise sous surveillance constante sans laquelle il ne leur sera pas permis de revenir au MEDEF, sans avoir radicalement changé de politique et de stratégie.

 Les pouvoirs politiques devrait  considérer l'élaboration d'une loi obligeant les entreprises à faire suivre à tous managers d'équipe et de ressources humaines, une formation en psychologie du travail et de management humain, débouchant sur un certificat d'aptitude au management agissant clairement comme un permis de manager des ressources humaines.
 Et à quand le "Grenelle" de la responsabilité sociale des entreprises ? ... Il faut établir au plus vite une Charte Éthique & Bonnes Pratiques concernant le Recrutement et la Management des personnes.

Cette charte sera proposée aux entreprises pour signature et engagement de celles-ci à la faire suivre scrupuleusement dans leur organisation, et également de veiller à ce qu'elle soit suivie pour tous les sous- traitants de l'entreprise.

Le salarié ainsi que le chercheur d'emploi doivent pouvoir identifier clairement quelles entreprise se déclarent soucieuses  des conditions de management et de travail de ses employés.
 Pour plus de transparence ! Et pourquoi pas demander au gouvernement d'obliger les entreprises de rendre public les statistiques concernant leurs embauches et en particulier sur les embauches de personnes appartenant aux catégories les moins souvent embauchées , c'est à dire, issues de l'immigration, femmes avec enfants à charges, senior, handicapés, réinsertion, etc …

L'opinion public a le droit d'être informé sur l'engagement social des entreprises en matières de recrutement, tout comme par la qualité de son management humain et également de politique salarial, de licenciement, etc …, et ainsi de décider librement de boycotter toutes entreprises ayant des agissements anti-sociaux.
Ceci permettant à contrario aux entreprises ayant éthique et responsabilisation sociale, d'être valorisées à leur juste mesure au regard de l'opinion public.

Enfin,  il faut en finir avec la galère du chomeur qui doit naviguer dans la jungle des sites internet proposant des emplois, l'incapacité du Pôle emploi à proposer des annonces sérieuses et en grand nombres car les entreprises préfèrent massivement passer par des cabinets de recrutement , même si c'est payant !

Toute le monde n'est donc pas égaux devant la recherche pour l'emploi. Ceux qui manient l'outil informatique et qui sont très bien équipés, auront bien plus de chance que celui qui n'en a ni les moyens financiers, ni la connaissance.

Et pourquoi pas obliger les entreprises par une loi, pour que chaque poste proposé soit envoyé au Pôle emploi (non obstant d'autre possibilité tel que les cabinets de recrutement), de façon à ce que l'outil informatique de Pôle emploi puisse envoyer , soit par lettre, soit par sms, soit par email ...aux demandeurs d'emploi concernés par l'annonce toutes  les propositions de poste.

Il est temps de comprendre que lorsque l'on cherche du boulot, passer son temps à trier les annonces est d'un autre âge, la révolution technologique s'adresse également à eux !!!

Les offres d'emplois qui vous concernent doivent vous arriver directement, sans avoir à chercher, de tel façon que l'on passe du temps à préparer sa candidature plutôt qu'à chercher ce qui devrait naturellement arriver jusqu'à vous."

 
affiche-film-Article23.jpg

Bande Annonce du Film Article 23 - Un film de Jean Pierre Delépine  :


Bande Annonce : http://www.youtube.com/watch?v=H_gKrn...



Une Fiction Long Métrage dédié à la mémoire des disparus de France Télécom, Renault, La Poste, ... et bien d'autres ...
Un film engagé pour que cesse le harcèlement au travail, la discrimination à l'embauche, l'exclusion par le chômage ... et pour le droit pour TOUS à un travail dans des conditions équitables !

Facebook : http://www.facebook.com/Article23.lefilm
Le site du film : http://www.article23-lefilm.com/

ARTICLE-23.JPG



"Rappelons que la France possède l'un des taux de suicide les plus élevés d'Europe, qui dépasse de 3 fois le nombres de tués sur la route !

Les morts sur la route ont diminué des deux tiers depuis les années 1980 -- de 12 000 par an à moins de 4 000 aujourd'hui.

Les morts par suicide passaient, eux, de 12 000 à 10 500 (Citation:  Article Le Monde).

En Europe, 17 millions de travailleurs ont un problème de santé lié à leur travail !

Le travail tue, blesse et use physiquement ou moralement certains salariés et en période de crise, la souffrance au travail semble être minimisée alors que paradoxalement , elle s'accentue avec les tensions du marché de l'emploi.

Le site du film ainsi que les extraits et la bande annonce du film reçoivent un très bon accueil de la part du public (Entre 200 et 500 visites par jour), et plus de 40 000 Visionnages de la bande annonce sur 10 sites différents.
 
Les informations concernant le film sont par ailleurs relayées et publiées par plus de 200 sites, pages facebook, viadeo & blogs, ainsi que sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter, google+, skyblog, viadeo ...  (+ 3000 amis, 3500 pages visitées en moyenne par semaine. 500 000 Visites depuis le début de la création de la page Facebook).

Nous avons également le soutien de nombreux organisations, associations et collectifs, tels que  la ligue des droits d'homme, Info Suicide, Fondation Abbé Pierre, Secours Populaire, Aide aux victimes Inavem, SOS Fonctionnaire Victime, Souffrance au Travail, Filmer le travail, Travail et démocratie, Voilà le travail, Accident Travail, Le sénat (Mr Desessard), Carnet Singulier,  Jeunes Journalistes de France, Le cri du peuple, Legavox, la CFG, la CFDT, FO, Partie de Gauche, PCF, NPA, Front de Gauche, Réelle Démocratie, OJIM, Génération en Action, La chaine CIC, Le western Culturel, etc ...
 
Par ailleurs, la CGT communication a publié deux articles sur le film dans les journaux "Vie  Ouvrière", "Energie Syndicale" (35 000 Abonnés).   "

 REPORTS-08-et-09.04.13-008.jpg
 

Contact avec le réalisateur et auteur du film,  Jean Pierre Delépine
06 13 41 29 50
jpdlx@hotmail.fr
article23.lefilm@hotmail.fr

*

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents