Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HOM-IN-IDEES

HOM-IN-IDEES

Des idées et des faits, sous l'oeil et la pince du "Hom.art Bleu Opale"


QUAND LE « DON DU SANG » ENTRAINE DES EXCLUSIONS CITOYENNES ....

Publié par HOM.ART BLEU OPALE sur 4 Mars 2009, 05:55am

Catégories : #HOM-EN-BLANC

*

Le samedi 21 décembre dernier, les donneurs de sang bénévoles berckois étaient en assemblée générale.

L’occasion de rappeler, pour les responsables,  que l’Etablissement Français du Sang (EFS) manque toujours cruellement de donneurs pour faire face à la demande...


 
C’est pourquoi, par un décret du 12 janvier dernier, la Ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a  autorisé les dons jusqu’à la veille des 70 ans, reculant ainsi l’âge limite de 5 années.

Par un autre « tour de passe-passe », les hommes peuvent maintenant donner 6 fois par an et les femmes 4 fois !



De même, après avoir envisagé fin 2007 la possibilité de lever l’interdiction faite aux homosexuels hommes de donner leur sang, la Ministre française de la Santé et des Sports a finalement décidé de maintenir cette exclusion !

*

Une décision qui a fait bondir l’artiste Sairéo, connu sur le Littoral pour ses collages et ses photos de l’Usine des dunes de Berck  ( voir nos pages du Blog « Hom.arts » de fin novembre dernier) !

En tant que membre des «  Ami d’Hom.arts », il souhaite nous faire part de son point de vue sur la question...


En exclusivité pour « Hom-in-idées », voici donc l’avis d'un « donneur potentiel (HIV négatif) en colère » , comme il se qualifie !

*

« Il serait intéressant que l'on réfléchisse sérieusement sur l'interdiction faite aux homosexuels de donner leur sang !
Je suis à chaque fois refoulé du don car je précise ma préférence sexuelle dans le formulaire que l'on remplit avant de pouvoir donner son sang !

 


Il faudrait maintenant prendre en compte les réflexions suivantes :


- Les homosexuels ont été les premiers concernés par le sida, car les premiers montrés du doigt !
Ils sont donc peut être plus au courant que les autres communautés sexuelles (quel vilain terme !).
Et ils savent comment se préserver et comment on peut aussi se faire dépister !

*

- A propos du dépistage, j'ai été un des premiers à faire le test en France dans le service du professeur Rosenbaum et du docteur Catlama à l'hôpital Claude Bernard à Paris. J'y ai soutenu, en l'accompagnant mon cousin, qui lui était atteint du SIDA et qui est depuis décédé.


Depuis, je passe, par principe (ne prenant jamais de risque), ce test environ 3 fois par an !
 J'ai donc passé ce test, si important près d'une centaine de fois !

 Lorsque je me rend dans les laboratoires, que ce soit à Berck, ou ici dans le sud , à Magalas, la même question m'a toujours été posée : "Est ce pour un mariage" !!!


Il semblerait donc, que même dans le cadre des laboratoires, le test ne soit qu'une affaire de "mariage" et non de dépistage !!!

*

- Combien d'hétérosexuels passent ce test de dépistage ?
Se sentent-ils concernés ?


- On demande également dans le formulaire à remplir avant de pouvoir donner son sang, s'il y a partenaires multiples ?
Quel problème, si les rapports sont toujours protégés ?


- Lorsque, je réponds par l'affirmative aux questions demandant si je suis homosexuel et si j'ai des partenaires multiples, je fais preuve de franchise et d'honnêteté !
Qu'en est-il des hétérosexuels qui ont des rapports extra-conjugaux avec partenaires de sexe différent ou du même sexe ?
Il me semble aussi que les homosexuels se protègent davantage et passent davantage le test de dépistage !

 


- Il y a bien entendu des homosexuels qui pratiquent le sexe à risque, mais ce ne sont pas ceux qui vont venir donner leur sang !


- D'autre part, j'espère que le sang collecté est lui même dépisté, comme on le dit !
Dans ce cas , pourquoi se priver du sang de gens qui aimeraient beaucoup le donner sachant qu'ils pourront un jour bénéficier de celui d'autres ?

 


- La Ministre des sports qui dirige aussi notre santé (!), ne pourrait elle pas réfléchir un peu à ces quelques arguments !


Personnellement, étant fiché définitivement comme homosexuel dans les "fichiers" de la banque du sang, je conseillerais maintenant aux autres homosexuels qui veulent donner leur sang, de mentir aux dernières questions du questionnaire concernant l'orientation sexuelle et la "fidélité sexuelle", comme le font la plupart des hétérosexuels. »

 *

 


Demain, d’autres avis sur la question par des acteurs concernés...

Réagissez en envoyant vos commentaires d'ici là !




 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents